Expositions & événements passés

Vue de l’exposition
Exposition Guerre(s), commissariat M. Philippe Bouchet

du 18 décembre 2019 au 1er février 2020, Galerie Ceysson & Bénétière, 75004 Paris.

 

“Guerre(s). « La guerre nourrit la guerre ». Elle se situe partout dans le monde, à tous les siècles, à toutes les années,… de tous les temps. Le temps où la guerre a des massues, des catapultes, des carquois, des canons, des cuirassés, des avions. Le temps où l’explosion atomique a la forme d’un champignon. Guerre des nerfs. Guerre des pierres. Guerre du feu. Guerre des étoiles. Guerre à mains nues. Guerre de propagande. Guerre de tous contre tous. Guerre d’anéantissement. Guerre économique. Guerre froide. Guerre verte. Guerre propre ? Guerre à l’horizon. Guerre à venir,…
Tant qu’elles ne cesseront pas, tant qu’elles s’arrêteront ici et recommenceront là… Car elles mettent peu de temps à se refaire, ont propension à l’endémie. Elles se rejoindraient si l’on n’y prenait garde en une seule guerre d’anéantissement. Guerre totale.

Guerre(s) : le sujet de cette exposition tient donc tout entier dans ce mot. L’art et la dénonciation de celle(s)-ci.”

Philippe Bouchet, novembre 2019 – extrait du communiqué de presse.

 

Œuvre de Jean Le Moal exposée :

La Paix malade, 1936, huile sur toile 50,5 x 92 cm

 

Plus d’informations sur le site de la galerie Ceysson & Bénétière.

Affiche de l’exposition
Exposition itinérante Traverser la lumière

du 19 octobre 2019 au 19 janvier 2020, Musée d’Art et d’Industrie André Diligent La Piscine, 59100 Roubaix.

 

En 2018-2019, l’exposition itinérante Traverser la lumière défendra la cause d’un groupe de peintres français, proches les uns des autres, qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, préférèrent que leurs œuvres soient dénommées «non-figuratives» plutôt qu’ «abstraites», par opposition à celles des maîtres de la pure abstraction, dans la continuité de Kandinsky et de Mondrian, aussi bien qu’à celles de «l’expressionnisme abstrait» américain (Jackson Pollock, Willem de Kooning …) alors en voie de s’imposer en Europe. Outre Roger Bissière, qui en fut à la fois le représentant le plus âgé et en un sens le maître, ce courant regroupait Jean Bazaine, Elvire Jan, Jean Le Moal, Alfred Manessier et Gustave Singier.

 

Exposition itinérante : Musée Granet, Aix-en-Provence du 9 novembre au 31 mars 2018, au Kunstmuseum Pablo Picasso de Münster en Allemagne du 11 mai au 29 septembre 2019 et à La Piscine, musée de la Ville de Roubaix, du 19 octobre 2019 au 19 janvier 2020. Une quatrième présentation est encore prévue dans un musée suisse en 2020.

 

Plus d’informations sur le site de la Fondation Planque.

 

Plus d’informations sur le site du musée La Piscine de Roubaix.

Juana Muller dans son atelier.

Crédit: Archives Juana Muller, collection particulière

Exposition La vraie vie est ailleurs ! Femmes artistes autour de Marta Pan : Simone Boisecq, Charlotte Calmis, Juana Muller, Véra Pagava, Judit Reigl

du 27 juin 2019 au 5 janvier 2020, Musée des Beaux-Arts de Brest.

 

Cette exposition, dont le commissariat est assuré par Marie-Jo Bonnet, historienne des femmes artistes et de l’homosexualité, rend hommage aux artistes étrangères, nées “ailleurs” ou hors métropole, qui ont eu le courage de quitter leur terre natale pour venir vivre en France l’aventure de la création artistique.
Les six artistes présentées au musée à travers 46 œuvres originales, sont arrivées en France entre 1920 et 1950. Que ce soit par la sculpture – comme Marta Pan (1923-2008) avec Les Lacs de la rue de Siam (1988) –, qui sont devenues une des grandes fiertés de la ville, par la peinture, le collage, et même la poésie, elles ont créé un univers singulier aux résonances contemporaines qui montre l’importance de la création des femmes dans le rayonnement artistique de notre pays.

Exposition organisée en partenariat avec le Musée des beaux-arts de Rennes qui présente du 29 juin au 29 septembre 2019 Créatrices, l’émancipation par l’art.

 

Juana Muller et Jean Le Moal se sont mariés en 1944 à Paris.

 

Plus d’informations sur le site du Musée des Beaux-Arts de Brest.

Jean Le Moal, Composition, 1958

Exposition itinérante Traverser la lumière

du 11 mai au 29 septembre 2019, Kunstmuseum Pablo Picasso de Münster, Allemagne.

 

En 2018-2019, l’exposition itinérante Traverser la lumière défendra la cause d’un groupe de peintres français, proches les uns des autres, qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, préférèrent que leurs œuvres soient dénommées «non-figuratives» plutôt qu’ «abstraites», par opposition à celles des maîtres de la pure abstraction, dans la continuité de Kandinsky et de Mondrian, aussi bien qu’à celles de «l’expressionnisme abstrait» américain (Jackson Pollock, Willem de Kooning …) alors en voie de s’imposer en Europe. Outre Roger Bissière, qui en fut à la fois le représentant le plus âgé et en un sens le maître, ce courant regroupait Jean Bazaine, Elvire Jan, Jean Le Moal, Alfred Manessier et Gustave Singier.

 

Exposition itinérante : Musée Granet, Aix-en-Provence du 9 novembre au 31 mars 2018, au Kunstmuseum Pablo Picasso de Münster en Allemagne du 11 mai au 29 septembre 2019 et à La Piscine, musée de la Ville de Roubaix, du 19 octobre 2019 au 19 janvier 2020. Une quatrième présentation est encore prévue dans un musée suisse en 2020.

 

Plus d’informations sur le site du Kunstmuseum Pablo Picasso.

 

Plus d’informations sur le site de la Fondation Planque.

Dépôt et donation – Cité du vitrail, Troyes

Dépôt et donation à la Cité du vitrail, direction des archives et du patrimoine, Aube en Champagne à Troyes.

 

Dépôt et donation des travaux de Jean Le Moal concernant ses différents chantiers de vitraux : Saint-Martin de Brest, cathédrale de Saint-Malo, cathédrale de Nantes, cathédrale de Saint-Dié …

 

Plus d’informations sur la Cité du vitrail de Troyes.

Publication Jean Le Moal

 

Fage éditions – Paroles d’artiste, novembre 2018

64 pages

 

Plus d’informations sur le site des éditions Fage.

Affiche de l’exposition

Exposition Le vitrail contemporain

du 28 septembre au 22 décembre 2018, Couvent de La Tourette, 69210 Evreux.

 

Commissaires de l’exposition : frère Marc Chauveau et Christine Blanchet.

 

Voir le communiqué de presse de l’exposition

Jean Le Moal, Composition, 1958

Exposition itinérante Traverser la lumière

du 10 novembre 2018 au 31 mars 2019, Musée Granet, 13100 Aix-en-Provence.

 

En 2018-2019, l’exposition itinérante Traverser la lumière défendra la cause d’un groupe de peintres français, proches les uns des autres, qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, préférèrent que leurs œuvres soient dénommées «non-figuratives» plutôt qu’ «abstraites», par opposition à celles des maîtres de la pure abstraction, dans la continuité de Kandinsky et de Mondrian, aussi bien qu’à celles de «l’expressionnisme abstrait» américain (Jackson Pollock, Willem de Kooning …) alors en voie de s’imposer en Europe. Outre Roger Bissière, qui en fut à la fois le représentant le plus âgé et en un sens le maître, ce courant regroupait Jean Bazaine, Elvire Jan, Jean Le Moal, Alfred Manessier et Gustave Singier.

 

Exposition itinérante : Musée Granet, Aix-en-Provence du 9 novembre au 31 mars 2018, au Kunstmuseum Pablo Picasso de Münster en Allemagne du 19 avril au 25 août 2019 et à La Piscine, musée de la Ville de Roubaix, du 19 octobre 2019 au 19 janvier 2020. Une quatrième présentation est encore prévue dans un musée suisse en 2020.

Plus d’informations sur le site du Musée Granet.

Plus d’informations sur le site de la Fondation Planque.

Recherche universitaire

Dans le cadre de ses études en histoire de l’art, Arthur Perault consacre son Mémoire de master à Jean Le Moal :

 

Arthur Perault, La création du costume de théâtre par Jean Le Moal, artiste-peintre pendant la période de décentralisation théâtrale (1938-1960), Mémoire de master 1 : histoire de l’art, Paris : Université Paris IV, 2017, 2 vol.

Catalogue de l’exposition Jean Le Moal

Catalogue de l’exposition Jean Le Moal (1909-2007)

 

Exposition itinérante : le musée de Valence, art et archéologie jusqu’au 7 janvier 2018, le musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun du 9 février au 13 mai 2018 et le musée des Beaux-Arts de Quimper du 15 juin au 17 septembre 2018.

Auteurs des textes : Jacques Beauffet, Michel-Georges Bernard, Philippe Bouchet, Michel Duport, Kate Kangaslahti, Philippe Le Burgue, Guitemie Maildonado

Éditions Liénart, 2017

232 pages

Affiche de l’exposition Jean Le Moal, Musée de Quimper

Exposition Jean Le Moal (1909-2007)

du 15 juin au 17 septembre 2018, Musée des beaux-arts, 29000 Quimper.

 

Exposition itinérante : le musée de Valence, art et archéologie jusqu’au 7 janvier 2018, le musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun du 9 février au 13 mai 2018 et le musée des Beaux-Arts de Quimper du 15 juin au 17 septembre 2018.

Cette exposition a reçu le label “exposition d’intérêt national”.

Commissaire scientifique de l’exposition : Philippe Bouchet.

 

Plus d’informations sur le site du musée

Affiche de l’exposition Jean Le Moal, Musée d’Issoudun

Double exposition Jean Le Moal (1909-2007) et Juana Muller (1911-1952)

du 9 février au 13 mai 2018, Musée de l’Hospice Saint-Roch, 36000 Issoudun.

 

Dans un parcours historique, l’exposition offre pour la première fois un panorama complet et inédit de l’œuvre de Jean Le Moal :
« celle d’un homme qui se nourrit de la tradition, se place à la frontière de la représentation figurative et élabore une écriture personnelle qui atteste de la curiosité sans cesse en éveil d’un artiste ouvert au monde »
Philippe Bouchet, historien de l’art et commissaire scientifique de l’exposition

 

Exposition itinérante : le musée de Valence, art et archéologie jusqu’au 7 janvier 2018, le musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun du 9 février au 13 mai 2018 et le musée des Beaux-Arts de Quimper du 15 juin au 17 septembre 2018.

Cette exposition a reçu le label “exposition d’intérêt national”.

Commissaire scientifique de l’exposition : Philippe Bouchet.

 

Plus d’informations sur le site du musée

Voir le communiqué de presse de l’exposition

Voir le film d’Anne-Marie Gourier

Affiche de l’exposition Jean Le Moal, Musée de Valence

Exposition Jean Le Moal (1909-2007)

du 25 juin 2017 au 7 janvier 2018, Musée Art et archéologie de Valence, 26000 Valence.

 

Le Musée Art et archéologie de Valence propose une exposition consacrée à l’artiste ardéchois Jean Le Moal. Celle-ci révélera à travers une sélection de tableaux et d’œuvres sur papier – pour beaucoup inédits – les aspects méconnus de l’une des figures incontournables de la peinture française de la seconde moitié du xxesiècle dont il est temps de reconsidérer la place. A travers un important ensemble d’huiles, de dessins, d’aquarelles, de sculptures et de maquettes pour des commandes de vitraux ou de décors de théâtre, le parcours retenu favorisera la découverte d’une œuvre importante, qu’il sera pour la première fois permis de saisir dans l’ensemble de son développement, manifestant tout à la fois la singularité d’un peintre voué à la couleur, à la question de l’espace et des variations de la lumière.

Exposition itinérante : le musée de Valence, art et archéologie jusqu’au 7 janvier 2018, le musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun du 9 février au 13 mai 2018 et le musée des Beaux-Arts de Quimper du 15 juin au 17 septembre 2018.

Cette exposition a reçu le label “exposition d’intérêt national”.

Commissaire scientifique de l’exposition : Philippe Bouchet.

 

Découvrez la présentation vidéo de l’exposition

Couverture de la publication

Publication Saint-Malo – La cathédrale des corsaires

Article de Lydia Harambourg, “Jean Le Moal, la grande rosace et le vitraux du choeur”, p. 194-211

Place Des Victoires Eds, 2017

288 pages

Jean Le Moal et Alfred Manessier en février 1935, 117 rue Notre-Dame-des-Champs. © Archives Jean Le Moal

Exposition Jean Le Moal / Alfred Manessier : regards croisés

du 17 novembre au 23 décembre 2017, galerie Antoine Laurentin, 75007 Paris.

 

Jean Le Moal (1909- 2007) et Alfred Manessier (1911-1993) figurent parmi les peintres importants de la Nouvelle Ecole de Paris qui sont allés vers la non-figuration.

De leur rencontre au musée du Louvre, où ils copient les grands peintres du passé, nait une amitié qui durera tout au long de leur vie. Ensemble, ils fréquentent l’académie Ranson dans l’atelier de fresque dirigé par Bissière. Ensemble, ils exposent avec le groupe « Témoignages » qui réunit non seulement des peintres et sculpteurs mais des musiciens et des écrivains.

Nourries en particulier de voyages et de paysages, leurs toiles révèlent un profond amour pour la nature tout en développant une effusion de couleurs.

 

Plus d’informations sur le site de la galerie

Voir le catalogue de l’exposition

© Archives Jean Le Moal

Projection Jean Le Moal, un peintre à la croisée des arts

Le lundi 11 décembre 2017 à 19h, la Scam, 75008 Paris.

 

Un film documentaire de Daniel Garabédian

2016 – 76′

produit par DGMH (Daniel Garabédian, Mathieu Hénon)

Jean Le Moal a construit, tout au long de sa vie et parallèlement à la peinture, une œuvre impressionnante par la diversité des techniques mises en œuvre, s’attaquant avec succès à des arts aussi différents que des décors et costumes pour le théâtre, des tapisseries, la sculpture, et jusqu’au monumental avec les vitraux de cathédrales et d’églises.
Le film rend compte, en 4 parties, de cette œuvre indissociable de l’univers de Jean Le Moal, peintre : Le vitrail (33′), Le théâtre (16′), La tapisserie (11′), La sculpture (16′).

 

Plus d’informations sur www.scam.fr

Affiche de l’exposition

Exposition Tour du Monde en tondo

du 30 juin au 30 décembre 2017, Musée de l’Hospice Saint-Roch, 36100 Issoudun.

 

Le tondo désigne les oeuvres peintes sur des supports de format rond. L’usage de la forme ronde remonte aux origines de la peinture, en Orient comme en Occident. Au-delà des spécificités techniques et symboliques et de la variété des fonctions esthétiques et sociales du tondo, toutes les tendances de la peinture moderne et contemporaine y sont représentées. A partir de 1900, de nombreux peintres ont été attirés par le tondo en tant que forme idéale et un défi formel à relever en s’adaptant à ses particularités. Certains y ont trouvé le renouveau de leur art et la forme idéale de leur expression.

 

Plus d’informations sur l’exposition sur le site du musée